Manger moins, c'est plus facile avec une récompense à la clé !


Entre un repas copieux et un autre dont les portions ont été divisées par deux et qui contient peut-être une récompense, les consommateurs choisissent le deuxième. Voilà peut-être une solution pour lutter contre l’obésité liée à une mauvaise alimentation, selon une étude publiée dans le Journal of the Association for Consumer Research.

Selon une étude américaine, les consommateurs (adultes et enfants) sont prêts à manger un repas peu copieux si celui contient peut-être un cadeau ou un billet de loterie.

Pour inciter les gens à manger moins, proposez-leur un repas avec de petites portions qui contient éventuellement une récompense (somme d’argent, cadeaux à gagner autre que de la nourriture). S’ils ont le choix avec un autre repas plus copieux, ils se tourneront majoritairement vers le premier.

Le choix entre une pizza entière et une moitié de pizza pour le même prix

C’est ce qu’ont pu observer des chercheurs américains en menant une expérience inédite sur des adultes et des enfants. Ils ont proposé aux participants de l’étude deux repas : l’un comprenait une pizza entière, l’autre proposait la moitié d’une pizza et la probabilité de gagner un ticket gagnant d’une valeur de 10, 50 ou 100 dollars. Les deux repas valaient le même prix. Résultat, la majorité des participants (adultes et enfants) ont choisi le plat qui offrait une moitié de pizza et une éventuelle récompense.

“Les gens sont donc prêts à sacrifier des calories pour peut-être gagner un cadeau, et ce, même s’ils ont très faim“, explique Deborah Maclnnis, l'une des auteurs de l’étude.

Le cerveau réagit de la même façon face à une récompense et face à un plat gras

Aussi, pendant que les personnes choisissaient leur mets, les chercheurs ont observé ce qui se passait dans leur cerveau grâce à une IRM (imagerie par résonance magnétique). Ils se sont aperçus que le cerveau réagissait de la même façon lorsqu’il était exposé à un petit cadeau (jouet) ou à un ticket de loterie, que lorsqu’il était soumis à un plat gras et appétissant. En clair, le striatum, la partie du cerveau associée à la récompense, au désir et à la motivation, est activée dans les deux cas.

L’idée de remporter un cadeau motive les gens à manger moins

L’étude précise également que les participants n’ont  pas cherché à remanger après l’expérience, même s’ils n’avaient pas eu de récompense. Ce qui a motivé les participants à choisir la demi-portion de pizza, ce n’est pas tant le cadeau à la clé que la possibilité de le gagner. C’est le fait de désirer quelque chose qui motive les gens, expliquent les chercheurs.

Pour preuve, les chercheurs ont remarqué que la formule “Vous pouvez gagner“ était plus efficace que “Vous avez 1 chance sur 5 de gagner“. Plus c’est mystérieux, plus les gens sont intrigués.

Pour les chercheurs, il serait bon d’appliquer ce concept chez les enfants. Ainsi, ils conseillent aux parents de récompenser leurs enfants d’une bonne action avec autre chose que de la nourriture. L’objectif étant d’éviter d’associer la nourriture à la récompense et donc de manger trop.

Annabelle Iglesias

Source : Can Smaller Meals Make You Happy? Behavioral, Neurophysiological, and Psychological Insights Into Motivating Smaller Portion Choice, Déborah MacInnis and al, janvier 2016, Journal of the Association for Consumer Reasearch (article disponible en ligne).

Ecrit par:

Annabelle Iglesias

Créé le 07 janvier 2016