Les personnes mangent plus lorsqu'ils choisissent des aliments sains


Selon une étude américaine, les aliments affichés comme “bon pour la santé“ sont perçus comme moins rassasiants. Résultat : nous aurions tendance à manger des aliments “sains“ en excès pour apaiser notre faim, ce qui conduirait à l’effet inverse recherché… un excès de calories qui favorise le surpoids.

Des chercheurs américains, ont observé que manger des aliments que nous considérons comme sains nous fait augmenter la portion de nos repas.

Les aliments sains favoriseraient les excès alimentaires

Des chercheurs américains, ont observé que manger des aliments que nous considérons comme sains nous fait augmenter la portion de nos repas.

Les scientifiques ont cherché à comprendre le lien pernicieux qui pouvait exister entre la sensation de faim et la consommation d'aliments bons pour la santé. Leur hypothèse étant que la multitude de nouveaux produits vendus comme sains pouvait, contre toute attente, contribuer à l'obésité.

Manger sain ou manger à sa faim ?

Trois expériences ont été conduites. La première étude a suivi 50 étudiants en licence dans une grande université publique. Un test d'association implicite, a fourni la preuve du lien entre les concepts de “sain“ et de “rassasiement“.

Toujours dans l'optique de tester l'effet de cette perception sur le niveau de satiété, 40 autres étudiants ont mangé un cookie, produit qui peut être vu comme sain ou malsain.

La troisième recherche a été menée auprès de 72 étudiants en licence, mis en situation réaliste de commander à manger avant de regarder un film court, puis de mesurer la quantité de nourriture absorbée pendant le visionnage.

Les résultats des 3 études convergent : les consommateurs ont la croyance implicite que des produits alimentaires sains rassasient moins que des aliments malsains. En effet, quand une nourriture est décrite comme saine, par opposition à malsaine, les étudiants ont déclaré avoir eu plus faim après manger. Ils ont aussi commandé des portions plus grandes de nourriture et mangé davantage.

Lutter contre les préjugés en présentant les aliments sains comme nourrissants

Et ces préjugés constatés concernent également les consommateurs qui ne se disent pas d'accord avec l'idée que des produits alimentaires sains “rempliraient“ moins l’estomac que des aliments malsains. Autrement dit, le jugement et le comportement du consommateur sont influencés par la manière dont vont lui être présentés les aliments.

D'après ces travaux, les chercheurs nous invitent à ne pas surconsommer des produits présentés comme “healthy“. Les chercheurs suggèrent une nouvelle tactique pour contrecarrer ce problème : souligner les aspects nutritifs des aliments sains pourrait atténuer la conviction selon laquelle ils sont moins rassasiants.

Avec AFP/Relaxnews

Sources :

Eating Healthy or Feeling Empty? - Cornell University - Food and Brand Lab (accessible en ligne)

Suher, Jacob, Raj Raghunathan and Wayne Hoyer (2016). Eating Healthy or Feeling Empty? How the“ Healthy = Less Filling“ Intuition Influences Satiety. The Journal of the Association for Consumer Research, 1. 

Ecrit par:

David Bême

Créé le 29 décembre 2015