Nouveau scandale de lait infantile contaminé en Asie


Cette fois-ci, ce sont les produits laitiers du géant néo-zélandais Fronterra qui sont en cause. Des toxines botuliques ont été retrouvées dans des marchandises exportées en majorité vers l’Asie.

Des produits servant à la fabrication de lait infantile contaminés ont été exportés vers l'Asie. Ils contiennent une bactérie pouvant provoquer le botulisme.

L’information a été reconnue par la compagnie Fronterra elle-même. Le premier exportateur mondial de produits laitiers a découvert des bactéries sécrétant de la toxine botulique dans certains de ses produits exportés en majorité vers l’Asie. Fronterra a précisé que le produit contaminé, du petit lait utilisé dans la fabrication de laits infantiles et de boissons énergisantes pour les sportifs, avait été exporté vers la Chine, la Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande et l’Arabie Saoudite. Parmi les entreprises ayant acheté ces produits figure Dumex Baby Food, une filière du groupe Danone.

La Chine a déjà fait savoir qu’elle suspendait les importations de certains produits laitiers en provenance de Nouvelle-Zélande, mais aussi d’Australie. Danone a également rappelé des produits susceptibles d’être contaminés.

Pour l’heure, aucun problème de santé lié à la consommation de ces produits laitiers n’a été relevé selon Fronterra. La compagnie avait toutefois décelé dès le mois de mars 2013 la présence de  Clostridium, un genre bactérien responsable du tétanos, du botulisme ou même de gangrène selon le type, dans certaines de ses marchandises. Même si Fronterra affirme qu’il “existe des centaines de genres différents de Clostridium“ et que “la majorité d’entre eux sont sans danger“, on est en droit de se demander pourquoi des mesures de précaution n’ont pas été prises plus rapidement. Le 31 juillet dernier, c’est bien le Clostrium Botulinum qui a été découvert dans des échantillons de produits, pouvant provoquer le botulisme.

Le botulisme est une maladie paralytique rare mais grave due à une neurotoxine sécrétée par cette bactérie : la toxine botulique. Cette toxine peut bloquer la transmission entre les nerfs et provoquer des paralysies locomotrices et respiratoires, potentiellement mortelles.

Violaine Badie

Sources :
1-      Fronterra : “Fronterra advises of quality issue“, 3 août 2013 (communiqué en ligne)
2-      Le Figaro : “L’Asie touchée par un nouveau scandale de lait infantile contaminé“, 5 août 2013 (article en ligne)

Ecrit par:

Violaine Badie

Créé le 05 août 2013